LA PÊCHE AUX PAPILLONS

LA PÊCHE AUX PAPILLONS

Une comédie d'Elias Achkar

Pourquoi mettre à la porte un ange gardien qui essaie de sauver notre vie ?
La Pêche aux Papillons, c’est la rencontre extraordinaire de deux personnages ordinaires, la confrontation de deux mondes que tout oppose. La chambre d’hôtel devient un lieu où naturel et surnaturel se confondent drôlement, et dans des situations tour à tour burlesques, intrigantes, absurdes ou inquiétantes, ces deux personnages vont chercher à fuir pour l’un, à apprivoiser pour l’autre.

Résumé

Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles
si je veux connaître les papillons.
Antoine de Saint-Exupéry

Une rencontre inattendue

Dans ce qui a l’air d’être une chambre d’hôtel banale, un homme au comportement suspect attend quelqu’un. Est-ce un malfaiteur, un espion ? Débarque alors Ursul un homme tout à fait ordinaire, un français moyen venu prendre quelques jours de vacances, et qui lui n’attend personne. Après s’être croisés sans se voir, ils se découvrent enfin. On comprend qu’un ange gardien a été envoyé à Ursul, avec pour mission de le sauver dans un futur proche.
Ce qui n’était pas prévu, c’est qu’Ursul a la faculté de voir, d’entendre et de dialoguer avec cet ange. Il se serait bien passé de cette présence encombrante et va tout faire pour s’en débarrasser. Pourquoi cet ange est-il là ? Et d’abord, est-il vraiment là ? Qui est dans le réel ou l’imaginaire ? Autant de questions que l’on est amené à se poser et qui trouveront, avec humour, des réponses. Mais pas forcément celles que l’on attend...

Note d'intention

Et si tout n'était qu'illusion? Si rien n'existait?
Dans ce cas, j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher.
Woody Allen

La "vie" d'un ange gardien et son irruption dans la vie d'un homme est un thème souvent abordé (et depuis longtemps) dans des oeuvres fantastiques, spirituelles ou psychologiques. Plus rarement dans des comédies. C'est ce pari qui au départ m'a stimulé et poussé à me saisir de cette idée. Il faut dire que tout ce que j'ai écrit jusqu'à présent est placé sous le signe de l'humour et de la comédie.
Il s'agit ici, non pas de la rencontre d'un homme exceptionnel (tel un prophète) avec un ange célèbre (tel Gabriel), mais de deux personnages qui sont chacun dans leur catégorie très ordinaires. La rencontre – si on peut dire – de la France d'en bas avec un ange ordinaire. Avec pour l'un et l'autre des soucis, des interrogations, des espoirs ou des déceptions que tout le monde se coltine. Bien sûr les questions métaphysiques sont abordées, mais ce qui prévaut, ce qui crée le décalage et amène le rire, ce sont les questions pratiques qu'entraîne la présence permanente et non désirée d'un inconnu à vos côtés. Ce qui d'autre part m'intéressait dans cette histoire, c'était de montrer qu'on peut être un ange et avoir quelque chose qui ne tourne pas rond. Bien sûr, c'est un parti pris, mais je ne suis pas le premier à le prendre. L'ange de Jacob, déjà, avait besoin d'une échelle pour monter au ciel...

Elias Achkar

Alexandre Josse - Metteur en scène

Sa vie a longtemps été dictée par le sport et plus particulièrement par le football. À 13 ans il entre en centre de formation à Perpignan, puis au Toulouse F.C en 1992. Le football le mène à Brive la Gaillarde où il découvre d’autres passions, qui seront le cinéma et le théâtre. Il écrit un premier court métrage Mauvais Plan, le tourne, mais le film ne sortira jamais. Peu importe ! La machine est lancée. Il intègre la Compagnie Jolie Môme. Il fait de belles rencontres qui vont le conforter dans cette voie et s’essaie à nouveau à l’écriture de scénario. En 2000 il écrit et réalise Main d'oeuvre. Le film sera projeté dans plusieurs cinémas, mais le théâtre prend de plus en plus de place et Alexandre entre au Conservatoire d’Art Dramatique de Brive en 2001. Il se rend compte que l’esprit de troupe est primordial et crée la Compagnie des Gavroches. En 2005, il devient propriétaire d’un lieu qu’il transforme en théâtre : ainsi naît le Théâtre des Gavroches à Brive. Alexandre le dirige depuis 2006. C’est dans ce lieu que la création est devenue son moteur et l’écriture son essence. Il est l’auteur de 8 pièces de théâtre, dont Intérimeutre, Rutabaga et Poils de Chat, L’Odysée d’Al qui sont jouées à Avignon. Au cinéma, Alexandre incarne le rôle d’Adolphe Pontillon dans le téléfilm Berthe Morisot. Aujourd’hui Alexandre se partage entre la mise en scène, l’écriture et le jeu.
Sa pièce Intérimeutre est en cours d’adaptation pour le cinéma.

Stéphane Bouvet ~ Ursul

Stéphane apprend l’art dramatique à l’école Michel Granval et en sort avec le premier prix de comédie. Il apprend aussi la réalisation au Conservatoire Libre du Cinéma Français (son court métrage d’étude remporte trois prix sur cinq). Le jour de ses 24 ans il commence alors sa carrière de comédien au théâtre de Vincennes. Il joue alors près de cinq pièces en quatorze mois à l’issue de sa formation. Stéphane joue près de cinquante pièces dans toute la France et à l’étranger, notamment Bal-trap de Xavier Durringer dans le jura, Vol au dessus d’un nid de coucou et Décalcomanies d’Emmanuelle Simon à Avignon, Pendant que vous dormiez de Robert Poudérou.au théâtre de L’œuvre, et Une Chance au Lavage d’Elias Achkar.

Il signe une vingtaine de mises en scène, Le baiser de la veuve d’Israël Horovitz au Guichet Montparnasse, La face cachée d’Orion au Funambule ou Des pierres rien que des pierres de Marc Helsmoortel à la comédie Saint-Michel. Il écrit aussi pour le théâtre : Les pathétiques aux Cinq Diamants, Fréquences vocales au Déjazet, et avec Clarisse Brunelet Les Aventures de Titine & Poupoune, série de huit spectacles jeune public, qui tourne depuis quinze ans en Île-de-France.

Elias Achkar ~ L'ange

Si Elias en est venu à écrire pour le théâtre, c’est parce qu’il est d’abord comédien. Élève de Jean-Laurent Cochet, il débute au théâtre à dix-neuf ans avec Le Charimari, une comédie de et avec Pierrette Bruno, dans laquelle il a repris le rôle créé à Paris par Patrick Bruel, dans une tournée de 120 représentations. Il écrit deux one -man-shows humoristiques : Caviar et mimosas puis À la limite du bonheur ! qu’il joue partout en France pendant près de dix ans, ce qui lui vaut plusieurs passages à la télévision, dont Le pied à l’étrier de Philippe Bouvard. Cette expérience lui révèle sa capacité à écrire des textes drôles, à faire passer un ton et un univers singulier. Au début des années 2000, il revient au théâtre comme comédien De toutes manières à la Comédie Caumartin, puis comme metteur en scène avec On purge bébé ! qui est joué à Marseille et en banlieue parisienne. Ont suivi : Ils nous ont relâchés c’matin une fantaisie à sketches, Le médecin malgré lui dans lequel il interpréta Lucas aux côtés d’Henri Guybet.

En 2012, Elias rencontre Stéphane Bouvet qui met en scène Des pierres rien que des pierres de Marc Helsmoortel. Ils jouent ensemble par la suite dans la comédie d’Elias Une Chance au Lavage, qui tourne partout en France pendant trois ans, et aujourd’hui dans La Pêche aux Papillons.